Julien Ferrando

JULIENclavicyterium, orgue positif et clavecin

Passionné par la musique ancienne Julien Ferrando s’est très vite orienté vers l’étude du clavecin et de la musique baroque. Après avoir obtenu son DEM en Clavecin et musique de chambre au département de musique ancienne du Conservatoire d’Aix-en-Provence (dans la classe de Brigitte Tramier), il a suivi des stages de perfectionnement au département de musique ancienne de Toulouse auprès de Laurence Boulay en basse continue, Philippe Matharel en diminution et improvisation et Pierre Hudrisier en clavier médiéval. Il se perfectionne sur les claviers médiévaux notamment à l’organetto avec Christophe Deslignes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA Entre 2002 et 2005, il est résident à l’abbaye de Royaumont dans le cadre d’un projet de recherche sur l’interprétation et l’évolution des répertoires de l’orgue médiéval roman qui se concrétisera par une série de concerts dans la programmation de l’abbaye.

Il participera par la suite à la réalisation de plusieurs stages professionnels à Royaumont (voix et orgue au Moyen-Âge) avec l’ensemble Diabolus in Musica et l’ensemble De Cealis.
Par la suite cette collaboration notamment avec l’ensemble Diabolus in Musica entraîne la construction d’un Clavicythérium (clavecin médiéval à table verticale) afin d’aborder les pièces du XVe siècle. Il devient par conséquent membre de l’ensemble et enregistre en 2008 le CD « Mille Bonjours » chez le label Alpha (A 115) (Supersonic Awards) et participe au coffret Guide des instruments historiques chez Ricercar (RIC-100).
Dans un esprit de recherche et d’expérimentation il fonde avec Jean-Marc Montera (GRIM de Marseille) et Jean-Michel Robert un trio d’improvisation contemporaine qui mêle les pratiques anciennes et actuelles. Ils se sont produits dans différents festivals notamment Suoni Francese à Palerme (avec le soutien de la Mission Culturelle Française de l’ambassade France), le festival Signal de musique contemporaine de Cagliari (Sardaigne), aux Joutes de Correns, festival de musique traditionnelle avec la collaboration de la chanteuse Corse Battista Acquaviva. Le méditrio a été également résident au festivoce de Pigna.
En 2009 il fonde avec Stéphanie Mahue l’ensemble Mescolanza dont il est le directeur artistique, dans le but de promouvoir la musique médiévale en Provence dans un souci de restitution scientifique.
Parallèlement il a poursuivi des études supérieures universitaires et obtenu le grade de docteur en musicologie (qualifié en 18ième section par le CNU) pour sa thèse « Musique et société, la musique au service de la politique pontificale de Clément VI ». Il participe à différents colloques et prépare actuellement une publication sur l’usage des claviers à glissières de l’orgue roman.
Il enseigne l’histoire de la musique du Moyen-Âge, la paléographie et dirige un atelier de musique ancienne au département Art (ALSH) de l’université d’Aix-Marseille (AMU).
Enfin, il est enseignant titulaire dans le secondaire et anime, différents ateliers musicaux.